blog

Démolir des murs porteurs : comment bien réussir l’opération?

Affiché par sur Mar 14, 2016 dans Blog | Commentaires fermés sur Démolir des murs porteurs : comment bien réussir l’opération?

La démolition est une opération qui nécessite une attention extrême surtout dans l’exécution du processus même si cela dépend en grande partie de la technique adoptée et aussi du type de structure à démolir. Voilà pourquoi, pour la démolition des structures comme les murs porteurs par exemple, il sera requis d’adopter la bonne méthode de démolition afin d’arriver à ses fins tout en limitant voire même évitant complètement les éventuels dégâts pouvant être causés par l’opération. Les préalables à la démolition des murs porteurs Il est évidemment inévitable que vous devriez être en possession d’un permis pour vos travaux de démolition. Cependant, avant de déterminer les techniques de démolition proprement dits, les quelques points suivants seront d’abord à considérer : Déterminer les murs porteurs : en général, vous trouverez des murs porteurs à l’extérieur de votre maison situés à l’avant et à l’arrière, ou sur les côtés gauche et droit ; et des murs porteurs à l’intérieur parallèles ou perpendiculaires à la pointe du toit.   Identifier le poids supporté par le ou les murs porteurs à démolir : en principe, un mur qui s’étend depuis le milieu de la maison et qui sont perpendiculaires aux dessus des solives du plafond, supporte une certaine charge et non pas des moindres.   Planifier l’opération de démolition : cette étape est très importante et doit être établie profondément. Ce n’est seulement qu’une fois les murs porteurs et les charges qu’ils supportent définis, que vous devez mettre au point la technique et les étapes les plus appropriés qui vont vous servir pour réussir votre opération de démolition. La méthode de démolition des murs porteurs Ici encore, il est primordial d’appuyer sur le fait que l’opération de démolition doit être planifiée avec minutie pour vous éviter de voir votre maison s’effondrer. Pour démolir des murs porteurs qui se trouvent à l’intérieur d’une maison, vous n’aurez d’autres choix que d’adopter la technique de démolition partielle. En outre, la démolition devra se faire à la main. Cependant pour : Des murs porteurs qui supportent des poids légers : vous pouvez sûrement vous en charger vous-même en prenant toujours les précautions s’y afférant. Tout le succès de l’opération devra se baser sur le placement des supports qui vont temporairement remplacer les murs porteurs à démolir.   Des murs porteurs qui supportent des charges lourdes : dans ce cas-là, il serait vraiment plus judicieux d’engager des professionnels en démolition. Il est vrai que certains travaux de démolition peuvent être faciles à réaliser sans avoir à recourir aux services de professionnels. Néanmoins, il n y a rien de plus sécurisant que de se fier aux compétences de professionnels Démo Spec Les Services de Construction en la matière....

Lire plus

Quel moyen de chauffage efficace choisir : le mazout ou le gaz naturel ?

Affiché par sur Juil 8, 2015 dans Blog | Commentaires fermés sur Quel moyen de chauffage efficace choisir : le mazout ou le gaz naturel ?

Le marché du chauffage offre désormais plus de choix pour les consommateurs afin de se chauffer. Parmi eux se trouvent le mazout et le gaz naturel. Mais entre le mazout et le gaz naturel qui fait concurrence, difficile de jeter aisément son dévolu. Les deux moyens de chauffage procurent chacun des bénéfices qui leurs sont propres. Les atouts de poids du mazout Grâce au perfectionnement des étapes de traitement du mazout, il est un moyen de chauffage qui se démarque et qui mérite d’être valorisé. Le mazout est : Un produit sécuritaire : il est ainsi possible de conserver une quantité conséquente de mazout sans peur d’inflammabilité ou d’explosion. Il est maintenant un produit parfaitement stable pour les foyers ou autres.   Économique : le coût de consommation du mazout reste moins cher comparé à l’électricité mais sa consommation proprement dite demeure aussi intéressante même sur un faible volume d’utilisation.   Écologique : puisqu’il est un produit amélioré, le mazout contient beaucoup moins de souffre et émet beaucoup moins de CO2 également. Son caractère polluant d’antan n’a désormais plus sa raison d’être. Les avantages du gaz naturel Même si le mazout dispose aujourd’hui de plus d’atouts qu’il ne l’était avant, le gaz naturel reste un moyen de chauffage unique car il est un gaz : À haut rendement: des études ont démontré que certaines variétés de gaz naturel permettent de produire plus de chaleur lors de leurs utilisations.   Qui s’utilise à plusieurs fins : le gaz naturel en plus de son utilisation pour le chauffage, peut être utilisé pour cuisiner, pour alimenter des pompes à chaleur ou des foyers à gaz.   Dont les frais d’entretien sont moindres : en général, les appareils fonctionnant au gaz ne doivent être nettoyés que tous les 2 ans et ne dépensent pas trop de temps dans la réalisation de la tâche.   En parfait adéquation avec l’environnement : il est un produit naturel qui n’a subi que très peu de modification. Il est inodore lors de son usage et ne produit pas de suie salissant. Ainsi, le choix revient aux utilisateurs. Néanmoins pour se fournir en gaz naturel, son installation son utilisation, ou pour un réapprovisionnement, il est préférable de s’adresser à des fournisseurs professionnels en la matière. En outre, il faut savoir que l’installation du gaz naturel chez vous peut nécessiter des analyses complémentaires. Il en est de même pour le raccordement de vos appareils aux réseaux de gaz naturel existants. Mais tout cela dépend du fournisseur que vous avez choisi. Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez sur Gazo-Sud...

Lire plus

Quelques types de démolition

Affiché par sur Sep 12, 2014 dans Blog | 0 commentaires

L’intérêt de la destruction d’un édifice ou d’un bâtiment reste encore mal perçu de nos jours. L’opinion publique le considère comme l’effondrement d’une bâtisse. L’on distingue quatre formes de destruction. Ces formes varient d’une région à une autre, mais aussi en raison de ce à quoi vont servir les restes du bâtiment détruit. La destruction par éclatement La destruction par éclatement désigne l’explosion interne et graduelle d’un édifice. Ce procédé est un type de démolition très pratiqué dans les villes. Il est caractérisé par la détonation de certaines bombes spécifiques qui servent à démolir les poteaux et les barres qui soutiennent généralement un édifice. Le succès de cette activité s’appuie sur : Une étude pointilleuse des dessins basiques représentant l’architecture d’un immeuble L’appréciation de l’édifice faite par les professionnels aguerris, et engagés pour rechercher et inspecter les endroits à partir desquels les explosifs seront positionnés et activés.  La sélection des types de détonateurs qui seront employés ainsi que leur agencement stratégique pour le résultat attendu. La démolition des bâtiments à étages il s’agit de détruire des édifices de plusieurs étages et dont l’altitude est très élevée. Cette démolition nécessite l’utilisation d’un engin polyvalent disposant d’un réacteur et équipé d’un certain nombre d’outils jouant chacun un rôle précis. Il s’agit d’une machine à broyer, des grosses massues, un bassin pour recueillir les débris, une bêche. Tous ces éléments rendent aisée la destruction d’un édifice. Les bâtiments en ciment et en métal sont les plus appropriés pour l’utilisation de cette technique.  La destruction à la boule et engin grutier C’est la plus ancienne des formes de destruction. Elle s’applique généralement pour les édifices construits avec le ciment. Cette opération consiste à démolir un édifice en lâchant la grosse boule de béton sur chacune de ses façades. Cette forme de destruction nécessite : Le savoir-faire et la compétence reconnus d’un conducteur de grue. L’assurance dans la conduite du mouvement de la boule de béton au cas où elle aurait raté le bâtiment visé. La destruction partielle C’est le mode de destruction le plus pratiqué en ville au jour d’aujourd’hui. La destruction partielle est d’une importance capitale, car cette méthode favorise la récupération et la réutilisation des débris. Notamment les morceaux de fer et lattes, et des briques cassées. Il est souhaitable d’engager les services d’un entrepreneur dans la destruction des édifices. C’est à ce dernier de prendre le soin de déterminer la forme de destruction appropriée pour un bâtiment, et ce malgré l’existence de nombreuses formes de...

Lire plus

Conseils pour un lavage efficace de vos vitres

Affiché par sur Août 15, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Le but lorsque vous nettoyez les vitres de votre maison est de parvenir à obtenir une brillance maximale. Ce but ne sera pas facilement obtenu si vous ne maîtrisez pas les bons gestes qu’il faut avoir ainsi que les accessoires indispensables à cette tâche. Faire usage d’un matériel adapté La raclette : c’est l’outil principal adapté à ce travail de nettoyage. Certains disposent d’un manche de grande taille qui facilite l’accès à tous les coins de la vitre, même les plus élevés. De plus, le dispositif qui y est présent est parfaitement adapté aux besoins de nettoyage des vitres puisqu’il permet d’éviter toutes traces après le lavage. Enfin, il ne présente que des avantages comparés au traditionnel chiffon qui met un temps impressionnant à laver et qui laisse d’innombrables tâches de lavage et d’eau. Le coton-tige : Il est parfait lorsqu’il s’agit de laver les coins des fenêtres. En effet, il sert à retirer les liquides qui vont inévitablement s’accumuler pendant le travail. En cas d’absence de produit nettoyant : même si ces produits sont efficaces, il n’est pas obligatoire d’en disposer puisque le cas échéant, un mélange de substances peu coûteuses et faciles à trouver permettra d’avoir un rendement tout aussi bon. Ainsi, vous pourrez mélanger dans un récipient, une tasse d’eau, une cuillère à soupe pleine de vinaigre et une tasse contenant de l’alcool à friction. Ce mélange permet de réaliser un nettoyant naturel et efficace. L’orientation du nettoyage Le sens du nettoyage : lors du lavage, les saletés provenant du nettoyage du haut des vitres ont pour habitude de se déverser sur les parties qui sont en bas. Cela entraîne une salissure de la vitre, surtout si les parties basses avaient déjà été lavées. Il est donc conseillé de laver les vitres en partant du haut, puis de descendre progressivement vers le bas. Le cas des immeubles : dans le cas du lavage des vitres d’immeubles qui disposent de plusieurs étages, il est impératif de commencer par donner le soin aux vitres des étages supérieurs. Ainsi, vous éviterez un double travail. La conduite à tenir pour les boiseries Le nettoyant utilisé pour le lavage des vitres est en général un produit avec d’importants composés de nature chimique. Ces composés ne sont pas adaptés au bois. Pour épargner vos boiseries, il faut asperger de petites quantités de produits au cours du nettoyage et le disperser du haut vers le bas, en prenant soin d’éviter que des gouttes ne se déposent sur le bois. En prenant en compte ces petits conseils, vos vitres seront plus resplendissantes. De plus, vous réaliserez un travail rapide avec des gestes sûrs, de sorte à accélérer le processus de nettoyage de votre maison. Cliquez ici pour en savoir plus : Vitrerie Rénovatech...

Lire plus

Aspect sécuritaire des travaux d’excavation

Affiché par sur Juil 25, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Les travaux d’excavation sont exécutés et nécessaires dans un grand nombre de domaines. Mais chaque année, malheureusement le nombre d’accidents qui arrivent durant ces travaux est inquiétant. Ainsi, il est donc important de rappeler à quel point les mesures de sécurité et la sensibilisation sont importantes pour pouvoir exécuter ses travaux. Formation en matière de sécurité : une nécessité. Que ce soit dans le domaine minier ou encore dans le domaine de la construction, une formation préalable sur les techniques d’excavation doit toujours commencer par une formation en matière de sécurité. En effet, le simple fait de porter des tenues comme un casque, des gants et des chaussures de sécurité peuvent faire toute la différence. Les principaux gestes qui font la différence. Une fois que l’on a complété les différentes formations de sécurité, il est possible de commencer à travailler. Les mesures de sécurité à prendre sur le terrain consistent principalement en : Installer des poteaux solides aux différentes extrémités des fosses qui sont construites pour empêcher ou ralentir l’effondrement en cas d’accident. Port en tout temps de casque, chaussures, gants et harnais à partir du moment où l’on se trouve dans une zone de travail du chantier. Établir une zone de sécurité dont l’accès est réservé strictement aux membres du personnel, pour éviter que des individus sans protection ne se retrouvent dans une zone de travail. Connaitre les limites de nos compétences Dans le cas où l’on aurait de réaliser des travaux d’excavation pour nous-mêmes. À partir du moment où ils commencent à avoir une profondeur assez importante, il vaut mieux confier le travail à un professionnel. En effet, en dehors des risques d’effondrement il y’a d’autres risques inhérents à tout travail d’excavation : La présence d’installation électrique souterraine dans la zone où vous voulez effectuer des travaux. La présence de gaz dans la zone où vous voulez effectuer l’excavation. Risque qu’une personne tierce tombe à l’intérieur du trou. Travailler toujours en accord avec la ville Bien que ceci soit une formalité obligatoire, il est interdit d’effectuer tout travail d’excavation sans avoir l’aval de la mairie. Cette mesure a pour but de préserver à la fois les installations qui pourraient être présentes dans la zone d’excavation et vous protéger contre tout accident. Ainsi, avant de commencer il faut soumettre une demande indiquant précisément le lieu où vous voulez effectuer des travaux d’excavation. Ainsi, les travaux d’excavation peuvent être très dangereux s’ils sont réalisés avec négligence, il ne faut donc jamais tenir pour acquis que l’on est en...

Lire plus

3 types de rampe pour personnes à mobilité réduite

Affiché par sur Juin 26, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Lorsque votre capacité à vous mouvoir est entravée par un handicap, de petits détails simples de la vie de tous les jours, tel que des marches à franchir peuvent devenir de véritables freins à votre épanouissement. Pour faciliter la vie aux personnes dont la mobilité est réduite, des rampes d’accès existent sous des modèles différents. Les rampes de seuil Le choix d’une rampe se fait toujours en fonction de la hauteur de l’obstacle à franchir qui détermine la longueur de la rampe et l’inclinaison de sa pente. Les rampes de seuil sont idéales pour franchir les obstacles de moindre envergure, d’une hauteur maximale de l’ordre d’une quinzaine de centimètres. Elles sont généralement placées sur les marches, les obstacles des seuils de porte et de porte-fenêtre. De nombreux modèles sont disponibles dans plusieurs matières : En caoutchouc, elles sont faciles d’entretien En aluminium, elles offrent la sécurité de la stabilité propre à ce matériau résistant En fibre de verre, elles sont plus légères pour une installation facile et un résultat élégant. Les rampes à large accès Ce type de rampe est celui qui convient aux obstacles d’envergure supérieure à quinze centimètres. Elles doivent avoir une largeur utile de l’ordre de soixante-dix centimètres afin de permettre le passage d’un fauteuil roulant. C’est de cette propriété qu’elles tiennent en effet leur nom. Elles sont utiles aussi bien pour une personne en fauteuil roulant accompagnée que pour une personne sans accompagnateur. Les rampes en paire Elles sont encore appelées paire de rampes et sont formées avec deux rampes de largeur réduite. Elles sont très utiles à leur propriétaire, car elles présentent de très nombreux avantages : Ce sont les rampes mobiles par excellence : elle se fixe et se retire sans problème pour être transportée aisément d’un lieu à l’autre en fonction de vos déplacements et de vos besoins. Elle est adaptable à différents obstacles (la marche, le rail de la porte coulissante…) en fonction de la hauteur du dénivelé de ceux-ci Elle s’utilise pour les fauteuils roulants de toutes les largeurs et est une disposition idéale à prendre lorsque vous recevez des personnes à mobilité réduite chez vous ou à différentes autres occasions. Les trois différents types de rampe listés ci-dessus ont en commun que ce sont des matériels d’aménagement qui permettent de faciliter dans une moindre mesure le quotidien des personnes vivant avec un handicap. L’un des modèles ici décrits devrait faire votre bonheur en vous rendant certaines tâches du quotidien relativement plus faciles à effectuer. Trouver plus d’infos ici : Clôture Provinciale...

Lire plus

Recourir au sablage de plancher ?

Affiché par sur Juin 16, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Avec le temps, votre plancher perd de son éclat original. La meilleure opération pour le remettre à neuf est évidemment le sablage de plancher. Voici comment se déroule cette procédure. La nécessité du sablage Pourquoi faire un sablage ? Les passages successifs sur votre plancher finissent par décaper le vernis sur celui-ci. Cela n’affecte pas uniquement l’esthétique de votre sol, mais l’use aussi peu à peu. Le sablage de plancher est alors la solution pour enlever les restes de vernis et les dépôts en surface pour pouvoir appliquer une nouvelle couche de protection comme le verni. Quand faire un sablage ? Cette intervention devient nécessaire quand votre plancher perd quasiment de son esthétique. C’est-à-dire, pratiquez-la lorsque vous apercevez un écaillement du verni sur une grande partie de la surface. La réalisation du sablage Quels sont les outils nécessaires ? Plusieurs outils entrent en jeu dans le sablage d’un plancher : Une ponceuse à bande : c’est l’outil indispensable pour sabler le sol Des papiers sablés : à grains fins, à grains moyens et à grains épais selon l’étape de sablage Un marteau, des vis et/ou des clous : pour remettre en place les éventuelles plinthes que vous devez retirer Un masque cache-poussière et des lunettes de protection : pour assurer votre protection contre les poussières de bois Quelles sont les vérifications à faire ? Avant de sabler votre plancher, vérifiez d’abord le matériau qui le compose. Si c’est du bois massif, l’usage de la sableuse n’est pas un souci. Si c’est du parquet flottant, il ne s’appuie pas directement sur la maçonnerie. Vous devez donc utiliser une sableuse moins puissante. Comment procéder au sablage ? Suivez toutes les étapes suivantes lors de votre sablage de plancher : Préparez la pièce en la vidant de tout son contenu (meubles, tapis, chaises, électroménagers…) Vérifiez l’ensemble de la surface pour identifier les éventuels clous qui dépassent (enfoncez-les ou retirez-les si besoin) Commencez le ponçage avec un papier à gros grains (24 à 40) Égalisez la surface en utilisant un papier à grains moyens (60 à 80) Lissez le plancher avec un papier à grains fins (100 à 120) Passez l’aspirateur chaque fois que vous terminez un sablage Quelle est la finition à réaliser ? Votre plancher ne regagnera pas toute sa splendeur sans une bonne finition. Quand vous obtenez une surface totalement lisse avec le dernier sablage, passez un dernier coup d’aspirateur et frottez délicatement avec un chiffon légèrement humidifié. Après séchage, appliquez une couche de vernis sur toute la surface. Sablez votre plancher pour lui redonner un coup de jeune. Ne négligez aucune étape du sablage si vous voulez aboutir à un parfait...

Lire plus

Les avantages que pourraient apporter une inspection de caméra.

Affiché par sur Juin 13, 2014 dans Blog | 0 commentaires

De nos jours, quand une personne rencontre des problèmes au niveau de sa tuyauterie, la première solution qui lui vient à l’esprit serait d’entreprendre des travaux personnellement afin de ne pas débourser de l’argent. Malheureusement, sur dix personnes qui prennent ce genre d’initiative, quatre réussissent et six aggravent la situation que la tuyauterie avait auparavant. C’est donc la raison pour laquelle il est primordial de prendre en considération le fait que peu importe les problèmes de tuyauterie qu’on pourrait rencontrer dans la maison, si jamais on n’a aucune expérience, il serait avantageux d’entrer en contact avec les plombiers. Matériels appropriés pour les interventions dans les domiciles : De tous les matériels que le professionnel de la tuyauterie pourrait utiliser, on se rend compte que la caméra à inspection est un appareil qui a révolutionné les interventions au niveau de la plomberie. Si jamais une intervention chez un client auparavant prenait une heure environ, avec une caméra de surveillance, celle-ci prendra moins de trente minutes. Définition de la caméra dans la plomberie : Quand on entend parler de la caméra dans la plomberie, c’est un appareil qui a pour but d’être infiltré dans la tuyauterie ou dans les drains afin de voir ce qui est un blocage au niveau du ruissèlement de l’eau. L’appellation caméra dans la plomberie est souvent confondue par ce qui est souvent appelée caméra de sécurité tout simplement parce que les mots sont similaires mais l’utilisation est différente. Avantages d’un professionnel de la plomberie à utiliser les caméras pour la plomberie : Quand un professionnel de la plomberie utilise une caméra, on se rend compte que certaines facilités lui sont attribuées : Le professionnel passe moins de temps chez les clients, ce qui lui permet de partir dans plusieurs endroits en même temps dans la journée. En ce qui concerne la façon dont il agirait, tout devient facile pour lui dans la mesure ou quand il y a un problème qui se présente à lui, il agit rapidement car la caméra lui montre ce qui ne va pas dans la tuyauterie ou dans le drain. Le plombier fait facilement une estimation au niveau du prix quand il utilise une caméra car elle lui dira automatiquement combien il devrait payer. Prix raisonnable pour l’achat d’une caméra destinée à la plomberie : Vu l’efficacité de l’appareil on se rend compte que le prix destiné à l’achat d’une caméra pour la plomberie est raisonnable, surtout qu’il y a une garantie si jamais la personne rencontre une défaillance sur le produit. Rendez-vous sur le site de Débouchage D’Egouts R Fournier Inc pour plus...

Lire plus

L’Ultra Temp 90 BLK, un système de chauffage pour piscine

Affiché par sur Avr 29, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Compte tenu des frais de consommation d’énergie, l’utilisation des thermopompes est l’une des meilleures solutions pour les réduire. Chaque modèle n’est pas seulement conçu pour un usage ménager, mais il y a ceux qui sont fabriqués pour refroidir et chauffer l’eau de votre piscine, comme les Ultra Temp 90 BLK. Description L’Ultra Temp de modèle 90 BLK est un appareil de haute performance. Il est de couleur noire et possède une fréquence égale à 60 Hz ainsi qu’une tension maximale de 230 volts. Avant d’être mis sur le marché, cet appareil a été évalué selon les normes ARI 1160. Composants Ce modèle très standard est équipé d’une variété de pièces et de systèmes spécifiques servant à le rendre fonctionnel. Il est doté : D’un système de contrôle standard (Auto Set) servant à optimiser la température de l’eau   D’un compresseur Copeland Emerson Scroll D’un échangeur de chaleur totalement en titane D’un ACL (système de commande) D’un programme autodiagnostic D’un détenteur thermostatique D’un système de dégivrage automatisé D’une option de contrôle Easy Touch ou Intelli Touch D’un ETL, un système permettant de garantir la fiabilité et le bon fonctionnement de votre appareil Fonctionnement Grâce à tous ses composants et au fluide frigorifique approprié pour son fonctionnement, cette thermopompe de type 90 BLK peut automatiquement chauffer et refroidir l’eau de votre piscine. Vous devez savoir que l’Auto Set Standard régularise la température de l’eau et contrôle la mise en fonction de la pompe ainsi que son arrêt.  L’échangeur de chaleur assure le fonctionnement sans irritation et le détenteur optimise le débit du liquide frigorigène pour garantir une efficacité maximale et une puissance thermique meilleure.  Le système de dégivrage capte la température du frigorigène et protège l’appareil du gel. Grâce à ce système, votre appareil peut efficacement fonctionner, même dans les conditions les plus froides Performance et efficacité Le coefficient de performance de cet appareil est de 5,5 à 5,8 SEER. Sa capacité de chauffage peut varier entre 84 000 et 90 000 BTU. Ainsi, la température de l’eau de votre piscine doit se situer aux environs de 10°C à 27°C. Caractères particuliers En plus de ses points forts, ce modèle est : très léger économique durable fiable puissant Avec ce nouveau système qui n’utilise qu’une petite quantité d’énergie, vous pouvez obtenir la même quantité de chaleur que les autres dispositifs de chauffage pour piscine peuvent produire. Par rapport aux autres thermopompes, celui-ci est plus modernisé et plus compact.        Pour avoir plus d’informations sur les thermopompes et le chauffage, veuillez suivre ce lien de climatisation...

Lire plus

Colmater Les Trous Ou Les Fissures

Affiché par sur Fév 24, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Les travaux de maison ou de résidence secondaire conduisent parfois à mettre en évidence des fissures de fondation. En cas de fracture importante, il faudra rapidement effectuer les manœuvres nécessaires. On conseille ainsi de préparer le mortier et le ciment pour la reparation de fondation. En effet, ceux-ci vont permettre de corriger les trous de la structure de béton. Aidez-vous d’une truelle et procédez avec délicatesse. L’inspection avec une caméra peut également parfois mettre en évidence des crevasses sur le béton. Dans le cas de fissures importantes, il faudra contacter des professionnels. Les professionnels ont plus de matériaux que les particuliers. Grâce à une soufflerie, ils vont injecter directement le ciment en bas de la structure et des fondations. Par ailleurs, il faut savoir que vous pouvez aussi adjoindre des pierres volcaniques pour caler les pieux par exemple. N’oubliez pas de vérifier la solidité de la charpente de béton. Si celle-ci ne tient pas, il vous faudra scier le muret, et recommencer le tout. En effet, les fondations doivent être maintenues grâce aux joints de ciment, qui vont former une ossature rigide. Par ailleurs, si la pluie s’infiltre et cause le gonflement de la structure en béton, cela voudra dire qu’il faudra rehausser la structure. Pour en savoir plus, allez sur le site...

Lire plus